Actualités

Rénovation du patrimoine bâti

Le patrimoine bâti permet de maintenir l’identité culturelle de nos villages. C’est pourquoi la législation fédérale exige de prendre des mesures dans le but de préserver l’intégrité et l’authenticité de ce patrimoine.

Sous la responsabilité du Canton du Valais, la Commune de Saint-Martin a réalisé les 3 étapes préconisées par le processus de rénovation du patrimoine: inventaire, classement et mise sous protection.

L’inventaire permet aux communes de recenser l’état et la qualité de chaque construction. Chaque bâtiment reçoit une note de 1 à 7 indiquant la valeur patrimoniale de chaque objet:

  • 1 : Objets d’importance nationale
  • 2 : Objets d’importance cantonale
  • 3, 4+, 4 : Objets d’importance communale
  • 5, 6, 7 : Objets dont la valeur patrimoniale n’est pas connue, insuffisante ou inexistante

Le classement permet ensuite de donner une force légale à cet inventaire. La mise sous protection des objets inventoriés détermine, en fonction des notes attribuées, les possibilités de transformation, d’agrandissement, voire de démolition, ainsi que les charges et conditions du permis de construire.

La Commune de Saint-Martin (qui compte un taux de résidences secondaires supérieur à 20%) peut, grâce à ce processus, faire usage de l’exception permettant, à des conditions strictes, d’autoriser des résidences secondaires dans les bâtiments mis sous protection ou déclarés caractéristiques du site par les procédures adéquates. Cette exception, prévue par la loi fédérale sur les résidences secondaires du 20 mars 2015, est destinée à préserver un patrimoine laissé à l’abandon.